Electricité propre et locale

La mise en place d’un tel projet souligne un engagement fort du territoire dans les objectifs de la transition énergétique. Les répercussions de cette production d’électricité propre et locale s’étaleront sur une large partie de la population. En effet, la production électrique d’une éolienne de 3 MW représente la consommation d’environ 1 600 foyers en France. 

La production d’électricité est l’une des principales sources mondiales d’émission de gaz à effet de serre. Le développement de la filière éolienne permet le remplacement des sources de production d’électricité conventionnelles (comme le charbon) qui sont fortement émettrices de CO2.

Développement du territoire

L’étude environnementale aboutira au dimensionnement du parc éolien. Le projet inclura un descriptif des mesures visant à accompagner la mise en place du projet sur le territoire. Cela peut se traduire par des mesures d’accompagnement sur le plan écologique ou paysager par exemple (telles que des actions de restauration de biens patrimoniaux).

Emploi local

En France, le secteur de l’éolien représente plus de 18 000 emplois, qui se répartissent sur l’ensemble du territoire. Nous nous engageons à développer l’emploi local tout au long du développement du projet, de sa construction et de son exploitation, en privilégiant de faire travailler commerces, entreprises, prestataires, bureaux d’études, hôteliers et restaurateurs au plus près du projet.

Le financement participatif

Le principe du financement participatif est de permettre aux particuliers et aux riverains de participer à la réalisation du projet éolien sur leur territoire. Les projets peuvent être financés à n’importe quelle étape : que ce soit au niveau des études antérieures réalisées pour assurer le développement du parc éolien, jusqu’à la phase d’exploitation.

Vous souhaitez vous investir dans le projet en participant à son financement ?

Faites-en nous part pour que nous puissions mettre l’idée en place :

Les retombées fiscales

Les retombées fiscales dépendent du nombre de MW final que produira le parc selon les machines implantées. Les taux de ces retombées sont définies par l’Etat. Le territoire percevra ainsi des retombées à travers l’IFER (Impôt Forfaitaire sur les Entreprises de Réseaux), la Taxe Foncière, la CVAE (Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises) et la CFE (Cotisation Foncière des Entreprises).

Notre actualité

CLS N°3 – Étude de faisabilité du projet éolien

Les conditions sanitaires actuelles ne nous permettent pas de réaliser des réunions en présentiel.  Nous avons donc décidé de réaliser…

Nos publications

Compte rendu CLS N°3

Dans le document suivant, nous vous proposer d’analyser les résultats du questionnaire fournit lors du CLS N°2. Bonne consultation !